planets

Groupe d'étude Teilhard de Chardin

english English version
Prezentazione in Italiano italiano
graphic

Sallantin

LE PROGRÈS DE LA VÉRITE

Que de voix, parmi les plus autorisées (1), s'élèvent aujourd'hui pour douter du progrès de l'homme et de l'avenir du monde! Je voudrais une fois de plus dire pourquoi je ne partage pas cette désespérance et sur quelles données concrètes se fonde cette espérance que je n'ai cessé de redire depuis plus de trente ans dans ce "Vent de Béna" avec une conviction croissante. Certes, les menaces qui pèsent à court terme sur notre planète, sur lesquelles je me suis étendu dans le dernier Bulletin, ne cessent de s'aggraver. Je ne reviendrai pas sur les prévisions alarmistes" ,que déversent chaque jour et de plus en plus les media. Je maintiens ma question sur le développement durable: s'agit-il seulement de soins palliatifs pour permettre à un malade en état critique de durer un peu plus? Car, à supposer que soient trouvées à temps les parades aux menaces d'ordre écologique, la menace principale pour l'humanité c'est le mal dont elle souffre qui est d'ordre éthique (2).

medication

D'autres, non sans raison, observent que ces perspectives apocalyptiques ouvrent un boulevard aux gourous pour séduire aisément des gens désemparés. Les évangiles ne prédisent-ils pas que se multiplieront les faux prophètes. De fait, je pourrais en épingler plus d'un parmi des auteurs en vogue, mais je ne veux surtout pas m'égarer en polémiques. C'est d'abord mon propre procès qu'il m'importe d'instruire avant celui des autres: pourquoi ne serais-je pas moi-même un faux prophète? voilà la question qui me hante lorsque que je m'évertue, avec l'entêtement sénile normal à mon âge, à expliquer rationnellement que le monde est en douleurs d'enfantement d'un avènement porteur d'une espérance "au delà de toute espérance".

Qu'il nous appartient d'en être les accoucheurs. Que les données les plus récentes de la science éclairent désormais une problématique eschatologique qui demeure obscure tant qu'on se suffit des données.de la foi (3) dont trop souvent les croyants se sont contentés jusqu'à présent. Que ce qui progresse ce n'est pas l'homme depuis toujours capable du meilleur et du pire, d'un pire toujours pire et d'un meilleur toujours meilleur, à mesure qu'augmentent les moyens tant d'autodestruction que de réalisations techniques admirables. Ce qui progresse irrésistiblement c'est le dévoilement par l'œuvre de connaissance de la vérité sur l'économie de l'Univers et sur le sens de la Création. Mais cette progression aura-t-elle une fin?

tablets

Vers une implosion des vérités de science?

Je voudrais montrer que plus s'accroît partout la dépression d'un monde s'enfonçant dans l'absurdité et les contradictions, plus augmente quelque part la pression préparant une éruption de vérité, comme celle d'un volcan jaillissant des grands fonds marins. Or, le creuset de cette lave incandescente qui s'accumule et monte irrésistiblement, ce sont les quelques laboratoires qui sondent les profondeurs de l'Univers et reconstituent sa genèse. En accédant à l'intelligence d'une explosion initiale d'énergie, ils ouvrent la perspective symétrique d'une implosion finale d'information. Mon hypothèse est que l'étincelle déclenchée par un petit nombre accédant à l'intelligence du sens de la Création se propagera comme une traînée de poudre et deviendra un éclair fulgurant illuminant tous les hommes ! Je prends ici le risque d'être taxé d'illuminisme ou de scientisme attardé en célébrant une science qui a plutôt mauvaise presse aujourd'hui. N'ai-je pas dit dans le dernier bulletin qu'elle était responsable de toutes les menaces écologiques? Et cependant le seul progrès qui s'accomplit localement sous nos yeux est celui de vérités de science, toujours plus profondes bien que parcellaires et restreintes à des domaines de validité limités. Mais pourquoi n'en serait-il pas comme du décryptage d'un message chiffré dont on n'a pas la clé ? Bribe par bribe des experts en cryptographie parviennent à recueillir des indices sur cette clé. Un jour quelque Champollion réussit à les assembler et à vérifier qu'elle marche parce que le message chiffré devient parfaitement clair.

Une telle issue heureuse est-elle concevable dans quelque futur de l'homme en ce qui concerne un message éventuel dont l'Univers serait le texte chiffré? J'ai passé ma longue vie de chercheur de sens à étudier les arguments tant des scientifiques que des philosophes et des théologiens tendant de nos jours à répondre par la négative (4). Ma réponse est au contraire positive; je crois aujourd'hui pouvoir démontrer qu'aucune de ces argumentations, qui fondent le pessimisme et le désenchantement contemporains, n'est irréfutable. Je rends compte plus loin, dans mon rapport moral, de l'état d'avancement de cette démonstration. J'entends dire d'abord en quelques pages pourquoi ce dévoilement rationnel du sens de la Création progresse chaque jour par les soins de ceux-là mêmes qui le récusent; pourquoi il est inéluctable bien que la sauvegarde de la liberté individuelle, inscrite dans le dispositif de la Création, interdise à quiconque de prédire quand surviendra cet éclair.

2017 Groupe d'etude Teilhard de Chardin